articles, infographies

Autisme : passer un appel téléphonique, c’est plus complexe qu’il n’y paraît

autisme et téléphone ; femme en panique au téléphone

Quand on sait s’exprimer oralement, quoi de plus simple qu’un appel téléphonique ? Pour de nombreuses personnes autistes, ce mode de communication est pourtant peu accessible. Cet article, et l’infographie proposée en téléchargement libre, détaillent les difficultés couramment rencontrées par la personne autiste confrontée à l’usage du téléphone.

Autisme et téléphone : pourquoi c’est compliqué

Utiliser le téléphone est, pour certaines personnes autistes, un véritable défi.

Cela peut engendrer :

  • des problèmes d’ordre administratif,
  • une difficulté à maintenir des contacts sociaux dans la sphère privée,
  • une difficulté dans l’accès aux soins (prise de rendez-vous reportée, voire annulée),
  • une difficulté dans la vie professionnelle,
  • une mauvaise estime de soi.

Passer un appel téléphonique est l’un des gestes les plus courants de notre société. Le téléphone est perçu au quotidien comme un outil pratique et rapide, tant dans la sphère amicale ou familiale, que professionnelle. C’est pourtant un réflexe qui met en difficulté de nombreuses personnes autistes. La difficulté à répondre aux appels, comme à en passer, est bien souvent incomprise et très dévalorisante.

Voici les obstacles les plus courants rencontrés par une personne autiste lorsqu’elle doit téléphoner. Chaque personne étant différente, cette liste n’est pas exhaustive.

L’infographie proposée en fin d’article permet aux personnes concernées de communiquer sur cette particularité avec son entourage.

L’hypersensibilité auditive associée à l’autisme rend la communication difficile

En plus de la voix amplifiée, de nombreux sons peuvent parasiter un appel : grésillements, bruits de fond, écho, hachures. Ils peuvent mener à des difficultés à suivre la conversation, ou à une surcharge sensorielle.

Au téléphone, l’absence d’indice visuel perturbe la compréhension de l’échange

Les personnes autistes éprouvent des difficultés avec l’implicite et le ton de la voix. Au téléphone, il n’y a pas d’indice complémentaire au son de la voix pour faciliter la compréhension.

Les conventions sociales sont plus difficiles à respecter au téléphone

Utiliser le ton de voix adéquat, se présenter, repérer le moment où il faut prendre la parole ou prendre congé sont des difficultés inhérentes à l’autisme. Elles sont amplifiées au téléphone.

La difficulté à préparer un échange téléphonique est source d’angoisse

Passer un appel comporte de nombreuses inconnues. Qui va répondre, dans quel contexte, quelle sera la qualité du réseau, la disponibilité de l’interlocuteur, acceptera-t-il de reformuler en cas d’incompréhension ?

Les appels entrants sont des éléments perturbateurs

Les appels peuvent perturber une routine, un moment de concentration, d’autant plus s’ils sont imprévus. La sonnerie du téléphone peut être ressentie comme une agression.

Comment soutenir une personne autiste face à ces difficultés

  • Lorsque c’est possible, éviter les appels, sauf à la demande ;
  • préférer l’écrit : mail, sms, messageries écrites diverses ;
  • si l’appel entrant est inévitable : préciser la date, l’heure, l’objectif, l’interlocuteur ;
  • si l’appel sortant est inévitable, le préparer avec la personne autiste, ou appeler à sa place
  • accepter de reformuler au téléphone;
  • demander à la personne autiste de quelle aide elle a besoin
  • demander à la personne autiste si elle est en difficulté devant certaines démarches
  • demander à la personne autiste si elle a besoin d’aide pour prendre un rendez-vous
  • (…)

Attention : les créations présentes sur ce site sont soumises au droit d’auteur. L’utilisation pour votre usage personnel est autorisé, mais aucune modification sans autorisation préalable de l’auteure n’est permise. Pour toute autre utilisation que dans un cadre personnel, me contacter. Merci, en règle générale, de respecter le travail d’autrui.

Soutenez mon travail, payez-moi un café 😉

Retourner à l’accueil

3 réflexions au sujet de “Autisme : passer un appel téléphonique, c’est plus complexe qu’il n’y paraît”

  1. Choix malheureux des couleurs de texte et des icônes qui rendent difficile voire pénible la lecture du texte de l’affiche. Pour un daltonien, c’est tout simplement insupportable.

    J’aime

    1. Bonjour et merci pour ce retour.

      Comme vous pouvez le constater :
      – l’intégralité du texte est disponible dans le corps de l’article, il est donc accessible sous cette forme aux divers lecteurs d’écran
      – le téléchargement en PDF permet d’obtenir une meilleure définition que celle proposée par le site, et donc une meilleure lisibilité en affichage comme en impression (et vous êtes libre d’imprimer en niveaux de gris)
      – certaines combinaisons de couleurs sont systématiquement évitées pour conserver une certaine accessibilité, mais je ne prétends à aucun moment être spécialiste.

      Les critiques constructives ou conseils sont les bienvenus. Les critiques pour la critique, un peu moins.

      Je propose cette ressource bénévolement et je fais mon possible pour qu’elle puisse servir au plus grand nombre. Lorsqu’on me donne des conseils d’adaptation je fais également mon possible pour les mettre en œuvre.

      Lorsqu’on m’adresse des commentaires purement négatifs, ma réponse est simple : chacun est libre de créer par lui-même ce qu’il estime être meilleur.

      Bonne journée à vous 😉

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.