articles

#OuiAuMasque : message à toi qui te sens fort

Oui, à toi, qui soutiens qu’il faut abandonner le masque sans tenir compte des plus vulnérables d’entre nous. Je vais être simple et brève, mais tu as visiblement besoin de quelques explications.

Je te comprends. Depuis longtemps, on te répète qu’il faut être fort·e. Qu’il faut te battre pour être premier·e de ta classe, puis premier·e de ta promo, puis premier·e de cordée. Que le monde appartient à celleux qui se lèvent tôt. Que celleux qui ne travaillent pas sont des fainéant·es. Qu’il suffit de bosser dur et sans compter ses heures pour avoir un revenu décent. Qu’être malade, c’est mal, que ça gène ton entreprise et ta famille. Que si tu déprimes, c’est de ta faute, faut penser positif. Que le RSA, c’est caca (après tout y’a solidarité dedans). Que les bons handicapés sont ceux qui donnent des leçons de vie en accomplissant des exploits en tout genre. Que c’est à toi de te démerder pour que tout roule dans ta vie, que c’est ta responsabilité. 

Ce discours, tu l’as bien intégré. 

Alors les personnes vulnérables, tu considères que c’est à elles de se protéger. Après tout, c’est bien ce que tu fais pour toi-même. Tu te protèges, chaque jour, de la honte d’être faible. C’est bien gràce à toi que tu as une place, de l’argent, et bien évidemment la santé, parce que ça aussi, ça se mérite.

Tout ça, tu sais, c’est de l’arnaque. C’est pas que tu t’es trompé, c’est qu’on t’a trompé.

panneau "wrong way"

La vulnérabilité, c’est pas un truc mérité. La vie n’est pas juste, oublie ce concept.

La vulnérabilité, tu as raison d’en avoir peur, parce qu’elle est toute proche. De toi, des tiens, de tes ami·es, de tes collègues, de tes enfants. Elle est aussi multiforme, et tu ne peux y échapper. Peut-être qu’un jour elle sera tienne. Peut-être qu’un jour, tous ces discours individualistes, s’effondreront à tes yeux, comme un château de cartes.

Les « fragiles d’aujourd’hui », ne sont pas forcément ceux de demain. Je ne discuterai pas des avenirs possibles de la pandémie. Tu penses sans doute qu’on en voit le bout, j’espère que tu as raison. Mais rien n’est garanti. Comme rien ne garantit qu’un jour, tu ne seras pas, à ton tour, personne vulnérable. Face au virus, où à n’importe quoi d’autre, les choix ne manquent pas. Vieillir, par exemple, ça marche très bien pour devenir vulnérable. Perdre un proche également. Subir des dégats climatiques, perdre son travail, faire un AVC, avoir un accident de voiture, etc.

Les vulnérables d’aujourd’hui, qu’iels le soient depuis toujours ou suite à un accident de la vie, ont pour beaucoup, appris une précieuse leçon : nous avons besoin les uns des autres. Et puisqu’iels le savent déjà, ils ont un peu d’avance sur toi. Alors, ce seront sans doute ces gens là, ceux que tu tentes d’ignorer aujourd’hui, qui te tendront la main les premiers, si un jour tu en as besoin.

Ah, et tu sais qui d’autre est vulnérable en ce moment ? Le corps médical, soignant, et médico-social. Je t’entends me dire « mais iels sont vacciné·es ! », et tu as raison. Mais retiens qu’il n’exite pas de vaccin contre l’épuisement, les larmes cachées au détour d’un couloir, le burn-out, le médecin de ville débordé qui n’a plus le temps de voir ta petite dernière, la saturation des urgences, la désertification des services.

Retiens que sans eux, des vulnérabilités ponctuelles peuvent devenir définitives.

Et puis, vu le succès de la campagne vaccinale pédiatrique, alors que nous avons des outils pour l’éviter, une part des enfants a rejoint bien malgré elle la case vulnérabilité.

Alors oui, le masque c’est relou, c’est moche, ça cahe le sourire, les expressions, que sais-je encore. Sauf que certain·es ont desespérément besoin qu’on prenne aujourd’hui, la décision collective de ne pas contaminer, ou le moins possible. Donc que le masque soit porté par un maximum de personnes.

C’est finalement bien peu de chose, non ?

Retourner à l’accueil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.